Facebook’s (cursed) cryptocurrency – A Libra that plays small arms for 2021?

Facebook does not let go – Unveiled by Facebook on June 18, 2019, Libra was a “private” cryptocurrency that flopped. However, the social network does not seem to have given up. Eh yes ! It is a new version of Libra that he plans to launch today.

The beginnings of an ambitious project

As a reminder, Libra wanted to revolutionize the transfer of money in the world, by positioning Facebook as a pioneer in this area.

At first, its eponymous token was to be designed like other cryptocurrencies, but was supposed to be less volatile and speculative . Subsequently, a dedicated blockchain was to be developed to verify transactions and manage the issuance of these tokens .

Facebook Libra

Virtual currency also had to be backed by a basket of multiple currencies, in order to issue a form of “synthetic” monetary asset. Likewise, Libra had convinced several major players, such as Mastercard, Visa and PayPal.

So a real craze, even pushing Minister Bruno Le Maire to speak on the subject at the time:

“We cannot allow its development on European soil. “

Bruno Le Maire, during a conference at the Organization for Economic Cooperation and Development
However, this interest was only short-lived . Some had even thought of giving up. Today, the Libra project seems to continue on its way with, this time a few corrections.

The return of the prodigal son?

In an article published on November 26, the Financial Times revealed that the Geneva-based Libra group was on the verge of issuing a single digital currency pegged to the dollar . Facebook’s ambitions would therefore be revised downwards, with a less ambitious project. Indeed, Libra was initially to be indexed on several currencies, in particular the euro, the pound sterling, but also possibly the yuan.

Also according to the FT, this new Libra could see the light of day in January 2021 , with a more restricted beta version . Only after that it could be pegged to several other fiats currencies – maybe, who knows .

Avec l’augmentation du prix des bitcoins, les institutions se rabattent sur les actifs numériques

L’intérêt institutionnel pour Bitcoin continue de croître alors que le sentiment haussier autour de la CTB prévaut.

Le sentiment sur les prix de Bitcoin (BTC) continuant à être haussier suite à l’incertitude provoquée par l’élection présidentielle américaine, les investisseurs institutionnels semblent s’intéresser davantage aux paris sur les marchés. Au cours de la période de sept jours se terminant le 27 octobre, le Grayscale Bitcoin Trust, géré par Grayscale Investments, a enregistré un afflux record de 215 millions de dollars (15 907 BTC), qui a dépassé tous les afflux hebdomadaires enregistrés depuis sa création.

Au rythme actuel, on estime que Grayscale est en voie de détenir 500 000 BTC d’ici la fin 2020, soit 2,7 % de l’offre de bitcoin en circulation. D’ici 2021, il pourrait en contenir jusqu’à 5 %. Selon le „Digital Asset Investment Report“ de Grayscale pour le troisième trimestre, l’investissement hebdomadaire moyen dans le Bitcoin Trust de Grayscale a augmenté de 40 %, passant de 39,5 millions de dollars en moyenne sur 12 mois à 55,3 millions de dollars. En outre, des entreprises telles que MicroStrategy, Square et Stone Ridge ont acheté Bitcoin Lifestyle comme réserve de trésorerie, ce qui stimule la croissance de leurs revenus en 2020.

L’augmentation des investissements institutionnels dans Bitcoin est également visible à la Chicago Mercantile Exchange. Cointelegraph a discuté de cet aspect avec Tim McCourt, responsable mondial de l’indice des actions et des produits d’investissement alternatifs chez CME Group, qui a déclaré à Cointelegraph : „Nous avons constaté une augmentation des grands détenteurs d’intérêts ouverts (LOIH), ce qui pourrait suggérer une participation institutionnelle accrue dans nos marchés à terme de bitcoin“.

Selon CME, les LOIH sont des entités qui détiennent plus de 25 contrats à terme CME Bitcoin, chaque contrat contenant 5 Bitcoin. Cela signifie qu’une entité devrait détenir au moins 125 Bitcoin – soit une valeur d’environ 1,9 million de dollars. Avant l’élection, le nombre de LIH a atteint un record historique de 102.

Donner le ton

Parce que les contrats à terme de Bitcoin sont indicatifs de l’intérêt institutionnel pour cet actif, McCourt a précisé comment les paramètres des contrats à terme de Bitcoin se sont comportés avant la nuit des élections américaines : „Le volume des transactions de nuit de 6 700 contrats à terme de Bitcoin CME (33 500 équivalents Bitcoin), soit 75 % de plus que la moyenne de 2020 à ce jour“. Il a ajouté que l’intérêt en cours était également en hausse de 20 %.

Expliquant les facteurs qui ont conduit à cette hausse de l’intérêt institutionnel pour les bitcoins, Jay Hao, PDG de la bourse de crypto OKEx, a déclaré à Cointelegraph que des facteurs macroéconomiques tels qu’une deuxième vague de verrouillages liés aux coronavirus à l’échelle nationale auraient un impact inflationniste : „Cela conduit à l’impression massive de monnaie et il y a une inquiétude croissante sur les effets néfastes éventuels que l’inflation aura sur les monnaies fiduciaires, en particulier le dollar“.

En plus de ces développements majeurs récents, PayPal a annoncé qu’il lancerait des services de paiement cryptographique au début de 2021. Même JPMorgan Chase s’est montré optimiste à l’égard de Bitcoin, affirmant que cet actif a „un potentiel de hausse à long terme“ s’il entre en concurrence plus étroite avec l’or comme actif alternatif, les millénaires devenant un aspect plus important de l’univers des investisseurs.

Le fait que les fonds d’investissement de Grayscale voient les investissements dominés par les fonds spéculatifs est révélateur du fait que Bitcoin devient également un instrument de couverture, comme l’or, pour protéger les investisseurs contre l’incertitude du marché et est de plus en plus utilisé pour capter la marge d’arbitrage. M. Hao a également souligné que les performances de Bitcoin ont créé une demande de la part des clients auprès des entreprises d’investissement et des fonds spéculatifs :

„Bitcoin est déjà en hausse de plus de 115% YTD par rapport à l’or à moins de 30% et au S&P à environ 8%. Bitcoin offre aux investisseurs une réelle chance de réaliser des gains sur leur argent plutôt que de prendre des risques sur des actifs comme les liquidités qui rapportent un rendement négatif. C’est quelque chose qui ne peut tout simplement pas être ignoré“.

Divers autres événements ont également provoqué ce changement de perspective de la part des grandes entreprises. Des sociétés comme Microstrategy, Square et Stone Ridge qui ont acheté Bitcoin comme réserve de trésorerie ouvriront la voie à d’autres entreprises qui suivront, surtout si l’on considère l’impact commercial positif significatif que ces investissements ont eu, comme cela a été le cas avec MicroStrategy et Square, qui sont devenus le principal moteur de leurs revenus. Hao estime que „Cela va amorcer une tendance majeure qui se poursuivra cette année et qui sera très positive pour Bitcoin en 2021. Nous avons également vu la réglementation pencher en faveur de Bitcoin, les banques américaines étant désormais en mesure de le conserver“.

L’emballement de la bulle sur les pièces de monnaie pourrait être le fait d’investisseurs institutionnels

Compte tenu des turbulences résultant de la pandémie COVID-19, qui a entraîné une augmentation des taux de chômage dans le monde entier, il est possible que les investisseurs de détail hésitent légèrement à investir dans des actifs qu’ils ne connaissent pas bien en raison du manque de couverture médiatique de la technologie des chaînes de magasins et de ses produits.

Cependant, les investisseurs institutionnels semblent prendre les devants en capitalisant sur les rendements élevés que la classe d’actifs numériques a à offrir. John Todaro, directeur de la recherche chez TradeBlock – une plateforme d’investissement en cryptologie monétaire – est d’avis que cette tendance haussière est effectivement menée par les investisseurs institutionnels :

„Ces derniers temps, les principaux moteurs ont été les institutions. En outre, les volumes au comptant sur les plateformes institutionnelles ont considérablement augmenté – LMAX digital, qui se concentre principalement sur les négociateurs de blocs institutionnels, a enregistré récemment son plus gros volume mensuel. Les investisseurs de détail ont été sensiblement absents tout au long de cette tendance haussière. Ils entreront probablement dans l’espace à des niveaux plus élevés lorsque les grands médias commenceront à couvrir sérieusement l’espace“.

Ceci est également évident dans l’intérêt ouvert et les volumes quotidiens moyens des contrats à terme négociés sur CME, la plateforme souvent utilisée par les investisseurs institutionnels pour accéder à ce marché. L’intérêt ouvert a augmenté de 20 % en novembre par rapport à octobre, ce qui est nettement supérieur à l’intérêt ouvert moyen de septembre. Comme les investisseurs institutionnels ont tendance à négocier des notionnels en dollars américains plus importants et en gros blocs, ce sont vraisemblablement eux qui ont provoqué la hausse du prix de l’actif sous-jacent, Bitcoin.

Les innovations par les échanges et les produits DeFi stimulent la viabilité

En plus de soutenir la liquidité et la stabilité des prix de Bitcoin, une bourse peut optimiser son offre de diverses manières afin de mieux répondre aux besoins des investisseurs traditionnels et institutionnels. Comme beaucoup de ces investisseurs ne se sont jamais intéressés à Bitcoin en tant que classe d’actifs dans leur portefeuille auparavant, il semble essentiel que le marché de la cryptographie évolue dans le sens de la fourniture de produits que les acteurs institutionnels peuvent connaître. M. Todaro a expliqué pourquoi cela pourrait changer la donne :

„De plus en plus d’investisseurs institutionnels allouent des capitaux à Bitcoin. Certains de ces fonds peuvent ne pas avoir de mandat en place, ou manquer de familiarité avec les solutions de garde, pour acheter Bitcoin lui-même“.
En outre, même si le battage autour de la finance décentralisée semble s’être refroidi récemment, il est très probable que l’innovation et les produits observés dans le domaine auront un impact positif sur la classe d’actifs en suscitant l’intérêt d’un plus grand nombre d’investisseurs par leurs cas d’utilisation et leurs applications. M. Hao a également évoqué la possibilité d’une collaboration entre la finance centralisée et DeFi :

„Pour accélérer la croissance de l’espace, CeFi et DeFi peuvent travailler ensemble pour offrir des produits plus attrayants et plus robustes aux utilisateurs afin de leur permettre de faire travailler leur argent dans un système financier alternatif qui leur apporte réellement un rendement élevé, contrairement à celui qui existe actuellement“.

Todaro a convenu que le marché des DeFi a un rôle important à jouer dans le développement et la croissance du marché institutionnel : „Tant que l’industrie continuera à innover à travers DeFi, à lancer de nouveaux produits, ainsi qu’à fournir des liquidités suffisantes pour assurer une activité institutionnelle continue, alors nous devrions continuer à croître“.

Même si l’Office of the Comptroller of the Currency a précisé que les banques opérant aux États-Unis sont autorisées à fournir des services de garde de cryptocurrences, le gouvernement et les régulateurs ne semblent pas, jusqu’à présent, très intéressés par l’établissement d’un cadre clair qui permettrait à un nombre encore plus important d’investisseurs institutionnels et d’entreprises de se livrer à la cryptographie et à la chaîne de blocage.

Bitcoin forsøger ny stigning, Altcoins konsolideres

  • Bitcoin-prisen bevæger sig højere, og det kan forsøge at bryde over USD 13.250.
  • Ethereum sidder fast i et interval over USD 400, XRP faldt under 0,255 USD.
  • FIL forlængede sit rally over USD 35,00, og KSM er steget med over 15%.

Efter en kortvarig nedadgående korrektion fandt bitcoin støtte nær USD 13.000-zonen. BTC stiger i øjeblikket (13:00 UTC) og handler over USD 13.100. En indledende modstand på opadgående side er nær USD 13.250, over hvilken prisen muligvis vil stige mod USD 13.500 modstand.

På den anden side var der et mindre fald i de fleste større altcoins, herunder ethereum, XRP, litecoin, EOS, XLM, LINK, TRX, bitcoin cash og ADA. BNB / USD er steget over 3%. ETH / USD kæmper for at klatre over USD 410, men det holder USD 400 support. XRP / USD kunne ikke forblive over USD 0,255 support, men det handler stadig over USD 0,250.

Bitcoin-pris

I de sidste to sessioner forblev bitcoin-prisen et godt bud over USD 13.000. BTC handler over USD 13.100, men det står over for forhindringer nær niveauet USD 13.250 og USD 13.300. Hvis der er en klar pause over USD 13.300-niveauet, kan prisen stige mod USD 13.500-niveauet.
På ulempen er en indledende support nær USD 13.050-niveauet. Den første nøglesupport er nær USD 13.000-niveauet, under hvilket prisen kan falde mod USD 12.750.

Ethereum-pris

Ethereum-prisen kæmpede for at få fart over USD 408 og USD 410 niveauer. ETH / USD faldt et par point og testede supporten på USD 400. Prisen holder USD 400 support, men en pause under den angivne support kan udløse et stærkt fald.
På hovedet er niveauet USD 408 og USD 410 de største forhindringer. En vellykket lukning over USD 410-niveauet kan muligvis åbne dørene for en ny stigning mod USD 420 eller endda USD 425.

Bitcoin kontant, chainlink og XRP pris

Bitcoin Loophole kontantprisen er tæt på 2%, og den brød USD 270 niveauet. BCH tester USD 265 supportniveau, og det kan fortsætte med at bevæge sig ned mod USD 260 supportzonen. Hvis der er en ny stigning, kan tyre muligvis have salgsinteresser nær USD 270 og USD 272 niveauer.

Chainlink (LINK) startede en større nedadgående korrektion fra USD 12,85 niveau. Prisen brød USD 12,00 supportniveau, og det viser et par bearish tegn. Det næste stop for bjørnene kan være USD 11,65, hvorunder prisen kan finde support nær USD 11,50-niveauet.

XRP-prisen kunne ikke rydde modstanden på USD 0,258, og den brød USD 0,255 supportniveau. Det nærmer sig USD 0,252 support, men den største support er stadig tæt på USD 0,250 niveau. Så længe der ikke er nogen tæt under USD 0,250, kan prisen muligvis gøre en anden til at rydde modstanden på USD 0,260 i de kommende sessioner.

Andre altcoins marked i dag

I de sidste par timer har nogle få altcoins fået over 8%, inklusive FIL, KSM, VLX, RSR, EGLD, DOGE, AVAX og DOT. Ud af disse er FIL over 20%.

For at opsummere viser bitcoin-prisen positive tegn og handler langt over USD 13.000-niveauet. Hvis BTC rydder niveauerne på USD 13.200 og USD 13.300, kan der være endnu et stærkt rally.

PRIZM (PZM) Potrebbe essere una soluzione ai problemi del Bitcoin

Con il grafico di progresso di successo della crescita e dello sviluppo,

il mercato dei token digitali o criptovalute ha attirato molta attenzione da parte degli investitori, delle aziende e anche delle aziende che vogliono guadagnare da questo mercato non solo investendo ma anche facendo fluttuare il prodotto cripto sul mercato. A causa di questa attrazione, ci sono molti nuovi operatori di criptovaluta nel mercato, e uno di questi è un ‚PRIZM (PZM)‘.

Tuttavia, si suppone che PZM sia già oggi più forte sul mercato. Tuttavia, non si può tuttavia negare che attualmente si trovi in uno stato di sviluppo continuo, vale a dire che questa tecnologia valutaria è in continuo sviluppo. Inoltre, si dice sul mercato che questa moneta può essere una dura competizione per il Bitcoin Evolution e può anche essere in grado di rispondere alla domanda problematica del Bitcoin.

Panoramica del PRIZM (PZM)

PRIZM è una moneta digitale decentralizzata, sostenibile e autocontrollata, lanciata nell’aprile del 2017 da Prizm Company, dove le regole le fanno gli stakeholder. Viene definita come una moneta digitale autonoma con un sistema di consenso ibrido.

Prizm è un tipo di criptovaluta completamente Proof-of-Stake (PoS) basato sul nucleo NEXT che è costruito con il codice open-source in linguaggio Java. Questo algoritmo distintivo della tecnologia PoS non dipende da alcuna applicazione del concetto di „età della moneta“, a differenza di qualsiasi altra crittovaluta basata sulla tecnologia PoS. Pertanto, è resiliente alla tecnologia nota come „nulla in gioco“ e alle sue azioni, se del caso. Nella costruzione di questa moneta PZM, la crittografia Curve25519 viene utilizzata insieme agli algoritmi di hashing SHA256 normalmente utilizzati per bilanciare la sicurezza e la potenza di elaborazione necessaria per gli utenti della moneta

PZM è attualmente presente su 24 mercati attivi con un’offerta di 6.000.000.000.000 e di cui circa 1.732.500.550,08 in circolazione. L’esecuzione del concetto di criptovaluta PZM è che permette a qualsiasi operatore o trader di trasferire direttamente il denaro in modo più rapido e sicuro, proprio come la velocità del trasferimento fisico di denaro contante da una mano all’altra. Ci sono altri concorrenti di PZM sul mercato, come Decred, ReddCoin, NavCoin, ecc.

Come può essere PREMIO una risposta ai problemi del Bitcoin?

Nell’ecosistema della crittovaluta di oggi, come è evidente, ci sono molti prodotti di investimento digitale. Mentre alcuni sono dominatori del mercato, altri sono vecchi e altri nuovi. Tuttavia, il punto vitale che li differenzia tutti è la dimensione del prodotto finalmente rilasciato sul mercato. Questo è il parametro che decide e attira gli investitori per la scelta di qualsiasi valuta digitale. Ora, soprattutto quando si confronta Prizm con Bitcoin, si dice che PRIZM (PZM) è una risposta ai problemi di Bitcoin.

Per approfondire questa domanda, vediamo i seguenti parametri di differenziazione come da un’indagine tecnologica:

Inizialmente, Prizm è stato creato come versione 2.0 della criptovaluta come risposta al Bitcoin.
Le funzioni improvvisate di PZM si basano sulle funzioni problematiche allarmate o in cerca di attenzione del Bitcoin per essere una versione improvvisata di BTC.

PRIZM si rivolge ai problemi di protocollo e di rete problematici di BTC.
La tecnologia di PZM è attualmente in grado di gestire transazioni al giorno che sono quasi nove volte superiori a quelle di Bitcoin.
In termini di costi e di efficienza energetica, secondo un’indagine tecnologica, la rete Prizm ha comportato un costo operativo che è circa 2.200 volte più economico del costo operativo del Bitcoin.
A differenza dei Bitcoin, PZM non ha un costo nascosto per la semplice conservazione delle monete.

I suddetti sono alcuni dei parametri, può ulteriormente sondato studio e la ricerca può essere in grado di portare un quadro più preciso in tutti gli aspetti che questo a partire da ora.